Wednesday, November 25, 2009

Back with Frank


On pensait avoir fait le tour de la question, on croyait s'être débarrassé de celui qui nous empêcha de goûter tant d'affriolantes nouveautés mais il a suffi d'une session Itunes en mode Shuffle pour le voir repointer le bout de son tuxedo.
On avait quitté Frank avec la certitude que ses albums Capitol étaient son pinacle et que ses enregistrements Columbia n'étaient que des brouillons. Et puis vint You're my girl et le doute s'installa. Enregistré en mai 1947 alors que The Voice entame sa sale période (désaffection des Bobbysoxers, transport de valise à la Havane, rixe avec des journalistes), ce titre est absolument fascinant. Fascinant car un immense chanteur est en train de muer sous nos oreilles attendries. Jusqu'alors, il n'était qu'une voix, sublime certes mais guère plus qu'une voix. Et sur ce titre comme sur Laura, All of me, Body and soul, tous de 1947, on sent la gestation du formidable interprète à venir. You're my girl peut superficiellement apparaître comme une romance sucrée mais remarquez le décalage plus qu' ambigu entre la teneur des paroles (en gros, I've chosen you to be mine my whole life through) et l'intonation du maître, pleine d'une anxieuse incertitude. Difficile de ne pas relier ce hiatus aux difficultés conjugales que connaissait alors Frank avec Nancy. Le couple battait de l'aile et la tornade Ava commençait à faire sentir ses premiers effets. Ecoutez à 2'23 la façon dont, après le pont, Frank reprend You're my girl I've chosen you. Moi, j'entends plutôt I'm your man you've chosen me. Et c'est ce Frank là, celui qui fait mine de contrôler une situation totalement incontrôlable, qui me fait totalement fondre. Alors, oui, il montrera plus tard plus de swing, plus d'assurance, plus de moelleux même, mais ce trouble juvénile conjugué à des moyens vocaux au zénith, je trouve ça tout bonnement fabuleux!
A noter la disponibilité de l'intégrale Columbia (12 cds!!!) sur Spotify (encore merci, mon Cool'!)

4 comments:

Christophe said...

aucun rapport avec la choucroute (désolé d'avance pour le faux espoir, j'aime bien les Columbia years de Sinatra ceci dit) mais je me demandais ce qu'un amateur de chanteuses aussi éclairé que vous pensait d'Emmylou Harris.
J'ai découvert récemment via la coffet Songbird et je n'en suis toujours pas revenu...

daniel said...

Ah , je replonge à cause de toi et je me retrouve à sortir des phrases inédites du genre " quelle voix il a , quand même ..."
Sinon, à quand la reprise de l'émission ?

Sonic Eric said...

@ Christophe : Je n'ai jamais réellement accroché à Emmylou Harris en raison de son vibrato très prononcé ( j'ai le même problème avec Judy Collins)mais je promets de faire un effort
@ Daniel : Effaçons l'ardoise des retards et back into the groove en janvier

daniel said...

At last !