Friday, September 16, 2005

Le New Breakfast Club, saison 2

La nouvelle grille de France Inter vous laisse mi figue mi raisin ; les radios périphériques sont saturées de publicités; la Playlist de Nostalgie vous donne des boutons et vous êtes trop vieux pour SkyRock et Fun Radio. Heureusement, il reste Radio Collège ( 95.9 ) et son New Breakfast Club. Il est à parier que leur programme ne devrait pas vous laisser complêtement insensible :
1. Feeling Sixteen: panorama des oeuvres nous évoquant nos propres 16 ans (multisupports)
2. Déboulonnons les statues: petit jeu de massacre politiquement incorrect
3. Face A/Face B: selection des meilleures charnières vinyles (last A first B)
4. Persistence rétinienne (et motifs ciné): clés visuelles de réalisateurs fameux.
5. La rupture avec l'orthodoxie ou comment se fâcher avec les puristes
6. 1st Shots, Sure Shots (inclus vénérables One Hit Wonders)
Et tout ça les vendredi soirs de 20 heures à 21 heures , rediffusée le lundi soir à la même heure !


2 comments:

Manu said...

chers Sonic E. et Mariaker,

le programme du NBC a l'air très intéressant, et on en attendait pas moins, mais à l'évidence il lui manque une rubrique sportive :
7 : l'indispensable mea culpa des abominables contempteurs de Zidane, sur l'air d'une face A ou B de Zoro (en alternance, ou encore le "Jésus revient" de Bouchitey), à renouveller chaque vendredi soir jusqu'à ce que l'intéressé brandisse à nouveau le trophée suprême en juillet 2006 (et qui sait, 2010 et 2014 ?) ; ça pourrait commencer à chaque fois par "à trop vouloir chatouiller le politiquement incorrect y compris dans des domaines qu'on ne connaît au bout du compte pas très bien, juste histoire de faire son petit punk des Charentes, on finit par dire des choses qu'on regrette ensuite très sincèrement et au total on aurait mieux fait de se les peindre en vert fluo"

sans rancune, car l'erreur est humaine,
bien à vous aussi

Benoît said...

"Mon souhait pour la France, c'est qu'elle devienne une nation de
progrès, d'ouverture. Un pays qui n'aurait plus peur de sourire devant
sa glace, un pays animé d'idées nouvelles et d'enthousiasme, où des
valeurs comme la pêche, la frite, la patate, se substitueraient à
l'égoïsme et l'argent-roi. Bref, un pays en tous points semblable à
l'émission Le New Breakfast Club."

François Hollande, Université d'été de la Rochelle, août 2005.
(en réponse à des jeunes qui l'avaient violemment pris à partie)