Wednesday, February 01, 2006

Goodbye?

Les Red Hot Chili Peppers se reforment, Les Arctic Monkeys triomphent en Angleterre et ... Grandaddy jette le gant. On ne pourra pas dire que 2006 aura commencé sous les meilleurs auspices.
La nouvelle m'est parvenue via un entrefilet de la blogothèque qui renvoyait vers le site du New Musical Express pour de plus amples éclaircissements. Goodbye? qui clôturait leur dernier disque Diary of Todd Zilla était donc bien un signe prémonitoire. Je préférai faire l'autruche d'autant que le groupe avait déjà flirté avec le renoncement sur d'autres disques( Jed the Humanoid comme double de Jason Lyttle?). Le frontman de Grandaddy a décidé d'arrêter les frais pour des raisons hélas tristement ordinaires: "
It was inevitable. There's a path that we're on...we rode it out for as long as we could. On one hand our stubbornness has paid off, but on the other hand refusing to buy into the way things are traditionally supposed to be done has made things worse for us.
The realistic part is it hasn't proved to be a huge money-making venture for a lot of guys in the band. We've been doing this for a long time and you have to ask yourself 'Why am I beating myself up like this?'...week after week, month after month, year after year." Le sabordage du quintette de Modesto nous laisse groggy. Grandaddy avait toutes les qualités du rock-indé US (un vrai don mélodique, le goût pour le mélange des genres) sans en avoir les défauts (le manque de fantaisie, la lourdeur). Même si Sumday m'avait paru un peu moins époustouflant que The Sophtware slump (mais on parle là d'un des 5 disques les plus forts parus depuis dix ans), j'aimais leur mélancolie cosmique (pour paraphraser le spacy sadness d'Amg) et la voix plaintive de leur leader. Bien sûr, il y'aura encore un album-testament (il devrait s'intituler Just like the Fambly cat) mais je pressens déjà qu'il ne fera qu'aviver les regrets.
Last night something
pretty bad happened
we lost a friend

3 comments:

mariaque said...

Fossé philosophique, éthique, qui nous sépare, vous et moi l'ami, je trouve toujours positivement émouvant la cessation d'activité. Je préfère les choses qui furent (brillantes et restent immaculées)à celles qui demeurent (et leur doux ronron dans le meilleur des cas)...
Et pour la bio, la légende c'est toujours meilleur !
Grandaddy is dead, God save Grandaddy !

Sonic Eric said...

Pas faux et les Stones, séparés après Aftermaths, ne seraient pas devenus cette autocaricature boursouflée et indigente qui fait peine à voir. On peut néanmoins penser que Grandaddy était loin d'avoir tout dit après seulement quatre albums.

The Civil Servant said...

Hy Sonic boy
Merci de ton post correctif
Ta culture barracudesque est inattaquable !
Read you soon.