Wednesday, February 21, 2007

The way of love

Il y'a de cela presque deux ans, j'inaugurai mon blog avec ce post. J'y évoquai un vrai coup de foudre, celui ressenti pour The way of love, une chanson d'abord interprétée par Kathy Kirby en 1965 puis propulsée par Cher à la septième place des charts américians. Je n'imaginai pas que deux ans après ce titre serait encore en tête de mon juke-box personnel.

cher

Comme pour My way ou Feelings tout part de France , où un certain Jack Diéval, ancien petit prodige du piano et inlassable propagateur du Jazz en France écrit en collaboration avec Michel Rivgauche, « Parlez-moi de lui ». Puis, je ne sais par quel canal, la chanson traverse la Manche et se trouve reprise par Kathy Kirby, qui possède déjà quelques hits à son crédit dans le Top 50 britannique (même si bizarrement celui-là n’y entra pas) et qui avec « The way of love » pénétre le Billboard Hot 100. C’est sans doute par le biais de cette diffusion américaine que The way of love deviendra un standard magnifié par Cher puis repris par Shirley Bassey, Vicki Carr, Ray Conniff, James Last, Sniff Garret et bien d'autres (pas moins de 87 enregistrements différents). The way of love comme Sunday morning (Margo Guryan) ou Until it’s time for you to go fait partie de cette série de chansons dont j’aime à collecter toutes les versions existantes et comme souvent, lorsqu’un titre vous fait de l’œil, il s’avère que des interprètes que vous chérissez particulièrement ont accroché ce titre à leur palmarès (certains appellent ça les affinités électives). Sunday morning avait été repris par Julie London et Claudine Longet (vous aussi, vous vous scandalisez que son nom ne soit pas plus souvent cité dans ces colonnes), et bien, je vous le donne en mille, The way of love a été aussi couvert par une autre habituée du New Breakfast Club, Françoise Hardy, qui plus est dans sa période dorée (sur l’album Comment te dire adieu (1968)). Maintenant que je vous ai bien fait saliver, je vous dois une petite confrontation, chose qui m’était hélas impossible en mars 2005. Les amis, à vos cassettes,

Cher, The way of love

Françoise Hardy, The way of love

Françoise Hardy, parlez-moi de lui

4 comments:

Pitseleh said...

Tiens, je ne savais pas que la divine Sunday Morning avait été reprise... Outre celle-ci, je crois que mes préférées de la grande Margo sont Timothy's Gone, Come To Me Slowly et Don't Go Away.

Sonic Eric said...

Oui et si tu cherches bien, il en existe aussi une version par Spooky and our gang et Linus of Hollywood.

Anonymous said...

Hardy en anglais c'est birkin en français : j'ai du mal
guillaume

Pascal said...

Le "canal" de passage entre la France et les States a été le Canada. La chanteuse Ginette Reno a mis "Parlez-moi de lui" à son répertoire... puis a demandé une version anglaise à un ami parolier qui a alors écrit "The Way of Love". Et elle a chanté pendant plus de trente ans les deux versions, au gré de la langue majoritaire de son public du soir !