Tuesday, February 23, 2010

Older

Avec Mariaque, il y a déjà longtemps, on s’était dit qu’on deviendrait vieux le jour où on aurait plus d’appétit pour les nouveaux groupes, plus le désir de s’approprier la next big thing avant Télérama ou mon petit neveu. Bref, quand on n’aurait plus goût à guetter dès janvier, tel Coolbeans, « les sorties d’avril ». Et bien, ce jour-là est arrivé. Je suis vieux. Je parle en mon nom, Mariaque, lui, ne sera jamais vieux, c’est comme ça, c’est inscrit dans ses gènes. Je suis vieux et ça ne me dérange pas plus que ça. Je suis vieux car mon esprit n’est plus en phase avec les préoccupations de types de 20 ans qui bricolent le son de demain dans leur garage. Je suis vieux car musicalement mon oreille n’arrive plus à appréhender la dizaine de nouvelles sensations qui surgissent chaque semaine via les blogs, My space ou Spotify. Elle n’y arrive plus car tout simplement, le désir s’est émoussé. Je rate et ce depuis déjà un bon moment, tous les fantastiques groupes dont on vous entretient ici ou et ça ne me rend pas ou plus chagrin. Ce qui me rendrait triste, c’est de ne plus rien ressentir en recevant le volume 11 des Complete Motown singles ou en découvrant un album obscur de Jackie DeShannon mais ce jour-là, dieu merci, n’est pas encore arrivé. La musique et ce n’est pas rien, me fait toujours le même effet qu’à vous. Simplement, et là encore, je marque ma différence avec l’ami Cool’ qui aime « se donner l'impression de n'avoir pas conditionné son cerveau à ne pouvoir écouter qu'un seul genre », j’ai tendance à labourer un sillon de plus en plus ténu et de moins en moins contemporain. Non pas avec cette fallacieuse idée en tête que c’était mieux avant (antienne qui m’a toujours assommé) mais parce que le passé, c’est mon truc. Motown, Bacharach, le Brill Building, Sinatra, ça me dit d’approfondir, de connaître chaque coin et recoin. Midlake ou Bon Iver, moins.

...A 30 ans, je raillais les types de mon âge qui, après avoir écouté les Pixies et Jesus&Mary Chain à 18 ans, se mettaient à Coltrane et Miles Davis. J’en ai 43 et, si je n’ai toujours pas écouté A love supreme, je passe mon temps à dire du bien de Sinatra et de Dean Martin à des gens qui ne jurent que par Metronomy ou Boys Noize...

19 comments:

Mariaque said...

Si, si. Il est tout vieilli aussi le Mariaque. Je t'assure.
Dans la forme il donne le change, mais dans le fond, vrai, c'est un pépé.
(et ça ne l'emmerde pas non plus).

Sonic Eric said...

C'est vrai, ça a son charme ! On n'est plus obligé de dire du bien des films de la Nouvelle Vague, on ne se force plus à écouter des groupes qu'il serait bien vu d'apprécier et on ne perd plus son temps à boire de mauvais alcools (quoiqu'étant jeune, je ne buvais pas une goutte !)

The Civil Servant said...

Ho les gamins le seul vieux ici c'est moi !
Vu !
D'ailleurs je canne à la quatrième pinte, si ça c'est pas une preuve...

Assez d'accord avec le texte de Sonic. Je finis par avoir la flemme de courir après toutes ces nouveautés par peur de louper quelque chose d'ancien qui en vaut vraiment la peine.

davnat said...

Merci les amis... tout d'un coup du bas de mes 37 ans, j'ai l'impression d'être un jeunot. Allez je vous laisse, je vais écouter le dernier BB Brunes (... et merde, encore raté).

J-P. said...

Désir émoussé pour les (trop ?) nombreuses nouveautés qui surgissent chaque semaine ? M'ouais, faut voir : ça dépend... Moi aussi, à l'inverse de Coolbeans, j'aime constater avoir conditionné mon cerveau à ne pouvoir écouté que deux ou trois genres bien définis.

Je me satisfais amplement de labourer le sillon creusé par le Velvet et ses disciples (Jesus, Luna, Raveonettes) en gros. A 17 ans, je découvrais les Jesus et vingt ans après, je ne suis toujours pas passé à autre chose :) L'éclectisme ? Je m'en suis toujours méfié et j'ai souvent raillé les gens qui disent "écouter de tout"...

Sonic Eric said...

Oui, J.P, les gens qui disent "écouter de tout", c'est souvent pour masquer le peu d'importance qu'ils accordent à la musique dans leur vie. Coolbeans, lui, ne mange pas de pain-là. Son éclectisme (même si à mon grand regret, il n'écoute pas de soul) ne l'empêche pas d'être un exceptionnel passionné!

Erwan said...

Je sais pas si je dois dire merci pour le lien du coup ^^
Je suis encore à l'affût des nouveautés, mais ça ne durera peut-être pas...
Par contre je suis totalement monomaniaque indie-folk, ça m'inquiète parfois!

Sonic Eric said...

Lorsque que j'évoque les fantastiques groupes dont tu parles, il n' y a rien d'ironique. Je pense réellement que de la musique de grande qualité continue à se produire. C'est juste que ça me concerne moins qu'avant. Quant à la monomanie, c'est une dérive qui hélas me laisse de moins en moins de répit !

J-P. said...

@ Sonic Eric : je précise pour éviter tout malentendu que je visais pas du tout Coolbeans à travers ma remarque sur l'éclectisme (en général, pas celui de l'érudit d'Argenteuil) Je faisais allusion à certains de mes amis qui n'aiment RIEN en disant "écouter de tout". Bien d'accord avec toi pour louer la curiosité et la passion de Coolbeans grâce auquel j'ai fait maintes découvertes (Musée Mécanique pas plus tard que la semaine dernière...)

daniel said...

Je pense que moi ausi je suis vieux . En même temps, je crois bien n'avoir jamais été "jeune" .Avec J-P , d'ailleurs nous classons assez souvent les groupes que nous trouvons merdiques , ceux qui jouent la carte de la facilité dans la catégorie " groupe de jeunes" .
"cette fallacieuse idée en tête que c’était mieux avant (antienne qui m’a toujours assommé)" : inutile de te dire que je te suis complétement , tout comme je suis complètement J-P lorsqu'il évoque ceux qui disent écouter "de tout " ( donc rien ).

Xavier said...

Bon article, que je découvre le jour de mes 33 ans via Next (et que je mettrai en lien ce soir sur mon blog donc, si j'y pense).
Il résume très bien mon sentiment. j'ai essayé l'année dernière d'écouter les tetes de listes des différents top des bloggueurs, il y avait des choses bien mais au final, les disques qui m'ont vraiment plu et sur lesquels je reviendrai, c'est ceux que j'ai découvert par moi meme, et qui creusent ce fameux "sillon" personnel dont tu parles...
du coup ma résolution pour cette année, c'est de ne plus perdre mon temps à vouloir tout écouter de peur de louper quelque chose, mais d'écouter à fond les artistes qui me plaisent, quitte à etre le dernier à poser l'oreille sur les très bons groupes qui emergeront, car effectivement, il y en a toujours!!

Sonic Eric said...

Xavier, j'ai pour principe d'être toujours en accord avec les gens qui aiment le Magnificat de Bach. J'approuve donc absolument tes commentaires.

Xavier said...

hélas Sonic, comme je te répondais sur mon blog, il semble que tu sois allé un peu vite en conclusion: ce n'est pas parce que ma femme chante le magnificat que moi j'apprécie... ;(

mais bon, tu as quand meme le droit d'approuver tout mes commentaires!

La bUze said...

dilemme : d'un coté je me reconnais dans la non-course à la nouveauté et de l'autre, je me retrouve pas mal dans le "j'écoute de tout" donc rien...
que faire ? chercher mon sillon ?

Thiburce BELAVENTURE said...

Tu ne seras jamais vieux pour moi Sonic !!!! (et le Mariaque non plus)

Ton dévoué Thiburce

coolbeans said...

Avez-vous en littérature les mêmes tendances passéistes ou défricheuses qu'en musique ? Si oui, vous pouvez être sûrs qu'un schéma psychologique émerge...

Sonic Eric said...

Voui les mêmes tendances Docteur Sigmund !
Et merci, mon Thiburce !

Anonymous said...

Le maçon se fout de la décoration de la maison à venir. Ce sont les fondations qui tiennent la maison. Donc, on s'arrête aux crooners, au rock et à la soul fin 50 et jusqu'au 70. Le reste, après c'est de la tapisserie et de la peinture qu'on change tous les dix ans. Ton philou.

Sonic Eric said...

Mon Philou, mon presque semblable, mon frère !