Monday, January 21, 2008

Mes amis ont du talent (I)

Rien ne fait plus rager que de voir des gens pétris de talent végéter dans l’anonymat pendant que des médiocres et des paltoquets se partagent le magot. Il ne sera pas dit que Sonic laissat faire cette entourloupe sans réagir. J’ai suffisamment bénéficié des lumières dispensées par ces amis précieux pour qu’à mon tour, je me fasse leur porte-flambeau. Depuis des années, le dénommé Luc B. cisèle ses chansons pour un parterre de Haut-Normands conquis mais clairsemés . Il est temps maintenant pour lui d’accéder à la reconnaissance, celle du grand public comme des esthètes pas commodes. Et ce titre-là, naviguant entre mauvais esprit réjouissant et mélodie imparable a tout pour faire de lui, de sa compagne et de son groupe (Luc et ses émigrés) la sensation de l’hiver 2008. Pas vrai ?Légende : Luc B. à ses débuts dans une modeste chambre de l'internat du Lycée Pothier (1986)
Légende : Luc B. en concert avec son groupe Les émigrés

4 comments:

Thiburce said...

Juste pour faire mon chiatique, il n'est pas bas normand, mais haut normand !

Sonic Eric said...

Impardonnable pour un prof de géo !
Merci pour cet utile rectificatif !

coolbeans said...

Elle est bien cette chanson !

Thiburce said...

Au fait, super la photo de 86, je ne l'avais jamais vu avec des cheuveux... ;-)

P.S.: Rassure-toi Sonic, je t'ai connu quand tu ne te les rasais pas encore !