Sunday, January 25, 2009

On a good day

On a good day, c'est à la fois une chouette chanson de Tim Keegan et un presque-nouveau blog (il soufflera dans deux mois sa première bougie) qui mérite tous les égards. Composé d'un pool de brillants passionnés, ce site propose à la fois une maquette soignée (chaque album examiné a droit à une illustration dessinée) et une qualité, une profondeur d'analyse qu'on trouve très rarement dans les sites francophones. Ces gens-là parlent des Undertones, de Ian Broudie, de The Millenium (en plus, et ce n'est évidemment pas un hasard, des artistes qui nous bottent) avec un sérieux (mais sans être docte), une rigueur (oui, on peut parler de musique pop avec la précision dont certains usent lorsqu'ils parlent de cinéma), une justesse qui font mal à la concurrence. Amateurs d'articles gonzos, passez votre chemin mais si vous avez envie de lire sur vos disques préférés des textes fouillés qui ne sonnent pas comme une pâle resucée d'all music guide, ce site est pour vous. Quand le numérique atteint un tel niveau, la presse écrite spécialisée a du souci à se faire !

4 comments:

Sylvain said...

Cher Eric, quelle joie vous nous faites ! Vous avez dit tout ce qui nous tient à coeur, à commencer par la chanson de Tim Keegan. Merci d'avoir donné le lien vers son Myspace. Il est tellement permis de pleurer en l'écoutant chanter : "On a good day... I don't think I'm a bad man..."

J'ai été touché aussi par votre comparaison avec l'écriture sur le cinéma : le modèle que j'avais en tête en créant le site, c'était Roger Leenhardt, le père de la critique, qui écrivait dans les années 30 au sein de la revue Esprit. Il partait de zéro, tout le monde considérant alors le cinéma comme un art mineur, un simple divertissement...
C'est un peu la situation de la pop aujourd'hui. Les Nits, Martin Newell, Paul Bevoir, les High Llamas, Ed Ball, Lawrence : des artistes énormes de notre temps ne sont pas étudiés, pas discutés... ça nous tue.

Bon, il y a aussi le côté "copain imaginaire", le côté "écoute-moi ça", qui ne semble pas passer avec l'âge.

A vos lecteurs qui nous feront le plaisir d'une visite, je signale la possibilité de s'inscrire à l'alerte e-mail, pour chaque nouvel article "posté".
Deux avantages : 1°) cela vous évite de revenir pour rien, en vous demandant s'il y a un nouvel article (toujours déprimant de retomber sur la même page inchangée) ; 2°) pour nous, c'est un soutien très précieux, car nous savons exactement pour combien de personnes au moins nous sommes en train d'écrire un article. (Sachant qu'un article nous prend quinze heures, cela aide de savoir qu'on s'adresse à quelqu'un...)

Eric : merci du fond du coeur ! Je vous ai mis dans nos liens, à la rubrique "Proposition de parcours pour quinze minutes de lecture quotidienne". Du coup, comme j'utilise mes propres liens, je viendrai vous lire très souvent.

Sylvain

Sonic Eric said...

Je confirme : ça ne passe pas !

daniel said...

Juste pour te dire que j'ai déposé dans mon dernier billet un lien qui pourrait t'intéresesr ( si je ne te l'ai pas déjà filé ou si tu ne le connais pas déjà bien évidemment ).

daniel said...

Nouveau billet , nouveau lien Marvin . je ne sais pas si tu as celui-ci ...