Wednesday, April 28, 2010

Nabe, Sinatra et le swing

Le commerce des imprécateurs n'est pas de tout repos et si j'en avais eu la possibilité, j'aurai sans doute préféré boire une tasse de thé avec l'abbé Mugnier qu'une "gorgée de poison" avec Léon Bloy. Mais la misanthropie de ceux qui vomissent le présent donne souvent à lire de fameuses pages, comme les articles de Marc-Edouard Nabe recueillis par les Editions du Rocher dans deux gros volumes, Oui et Non. C'est sur la foi du souvenir que j'avais de ces lectures que j'ai décidé de m'attaquer à son vingt-huitième livre, disponible chez son boucher et sur ce site. Curieux de cet homme depuis ses premiers pas médiatiques hallucinés chez Pivot, je me suis aussi laissé tenter par le dernier rock'n'Folk qui lui consacre sa rubrique Mes disques à moi.
Péremptoire, sentencieux, définitif, Nabe évacue le Rock'n'roll d'un revers de la manche, ne jure que par le jazz et la bossa-nova et affirme qu'il est le seul à comprendre le désarroi de la jeunesse avant de conclure que ce qui l'énerve le plus, c'est la prétention. Oui, bien sûr...
Mais ce qui m'a le plus soufflé, c'est son parallèle entre Hendrix et Sinatra que je vous laisse découvrir.
Alors, Nabe s'est-il laissé aller en présence de Manoeuvre ? Je préfère ne pas y croire car ce serait d'un "démagogue"indigne du fils de Marcel Zanini. Quant au swing, les bras m'en sont tombés. Sinatra, pas swing ? Mais je préfère vous laisser juge :
Frank Sinatra : Nice 'N' Easy

9 comments:

Alex (Le Yéti) said...

Venant de la part de Nabe, je pencherai malheureusement pour la provoc' un peu facile. Parce que là, je suis d'accord avec toi, c'est un peu gros: Sinatra avait le swing.
Et puis, j'ajouterai qu'Hendrix n'a jamais été un grand chanteur, ca se saurait...

tilly said...

@Alex Hmmm... vous avez l'air de penser que le swing ne vaut que pour les chanteurs ?

A part pour Billie Holiday, quand Nabe parle de qualité de swing c'est le plus souvent d'instrumentistes ou d'orchestres (dont celui de Marcel Zanini !) qu'il s'agit - cf. les tomes du Journal Intime.

Un soliste (chant ou instrument) qui met bien en place sur le tempo ne swingue pas. C'est le déséquilibre à l'intérieur de la mesure, la syncope, qui fait le swing - enfin pour moi...
Nabe ne dit pas que Sinatra est un mauvais chanteur de jazz, relisez ! Juste vous n'avez pas la même définition du swing.

François Rhilac (pianiste de Marcel Zanini dans les années 80, mort jeune) disait, parlant de Nabe écrivian :
"- Tu es comme Monk. On croyait qu’il faisait des accords faux alors que c’étaient des harmonies inouïes. On croit que tu dis des conneries, et puis c’est la vérité."

Sonic Eric said...

Merci, Tilly pour ces précieuses précisions qui évidemment changent tout. J'avais tendance à prendre le swing pour une façon d'attaquer la note tout en décontraction, en balancement. J'étais, apparemment dans l'erreur!

tilly said...

Argh c'est pas charitable de se moquer... d'autant que ce je j'ai maladroitement décrit, c'est exactement ce que vous dites vachement bien.

tilly said...

Et le swing dans l'écriture, vous le définissez-comment ?

Sonic Eric said...

Non, sincèrement, je ne me moquais pas et d'ailleurs, je reconnais que je me focalise trop sur la voix.
Quant au swing dans l'écriture, je ne me risquerai à aucune définition, ayant déjà vu mes certitudes ébranlées en ce qui concerne la musique. mais j'aime beaucoup votre citation de François Rhilac.

Alex (Le Yéti) said...

Oui, merci Tilly pour ces précisions, je n'avais pas vu le swing sous cet angle.
Je dois avouer que pour moi, Sinatra, c'est avant tout une voix, donc je pensais que Nabe parlait surtout du swing de sa voix.

Votre commentaire apporte une autre lumière sur ce que Nabe voulait dire.

tilly said...

ps - il y a actuellement sur le forum des lecteurs alainzannini.com un fil sur le swing !

lire les commentaires de WHAM BAM (ceux-là essentiellement !), ils sont autrement "autorisés" que les miens, il y a aussi des illustrations pédagogiques (sic) très bien choisies

Forum > Nabe > Nabe dans le rock'n folk de mai > page 6

pps - Depuis les années 80 Marcel Zanini joue une fois par mois, toujours un mardi, au Petit Journal St Michel avec ses musiciens (Authier, Maingaud, Denis, Bacqueville, Nabe), et ça swingue ! mardi 4 mai.... ;)

coolbeans said...

Merci à tous pour ce débat enrichissant. :-)